Débouchés de la formation d’éco-conseiller

Le métier d'éco-conseiller en vidéo

L'éco-conseiller, un professionnel de l'environnement au service d'un développement durable

Les éco-conseillers sont des « généralistes » de l'environnement dont la démarche s’inscrit dans un cadre de référence qui est le développement durable.
Leurs principales activités peuvent être regroupées en trois catégories qui se caractérisent toutes par la transversalité des démarches et par l'implication de l'ensemble des publics concernés :

  • conseil et aide à la décision dans le domaine de l'environnement et du développement durable,
  • conception, montage, mise en oeuvre et évaluation de projets,
  • communication, sensibilisation, concertation.

Ainsi l’approche des éco-conseillers s’appuie à la fois sur des connaissances pluridisciplinaires, des compétences méthodologiques et sur des facultés à travailler en réseau et en équipe. Leurs compétences en communication et leurs capacités d’adaptation leur permettent d’être l'interface entre l’ensemble des acteurs concernés, favorisant ainsi la gestion participative des projets dont il est responsable.

Des missions variées auprès d'employeurs divers

L'éco-conseiller intervient dans des domaines de l’environnement tels que l'eau, l'air, les déchets, l'habitat, l'énergie, les transports, les espaces naturels..., le plus souvent dans le cadre de démarches transversales.

Les principales fonctions occupées par des éco-conseillers sont celles de responsable / directeur de l’environnement ou du développement durable, ingénieur environnement, conseiller, chargée de mission ou d’études, chef de projet ; on trouve également des fonctions de consultant, coordinateur, chargé d’affaires, chargé de communication…

Selon la nature de l’organisme employeur, les missions des éco-conseillers sont très variées. En voici quelques exemples :

En collectivité territoriale

  • il est responsable de la mise en œuvre de politiques sectorielles (déchets, assainissement, bruit, énergie, déplacements...) ;
  • il coordonne des démarches transversales (aménagement / urbanisme durable, Agenda 21 local...) ;
  • il anime des dispositifs territoriaux (contrat rural, contrat de rivière, plan climat territorial...)…

En chambre consulaire ou organisation professionnelle

  • il sensibilise et conseille les entreprises ressortissantes / membres sur le plan juridique, technique, méthodologique,
  • il forme les responsables aux méthodes de prise en compte de l'environnement ou à la mise en place de démarches de développement durable,
  • il met en place et anime des opérations collectives (par filière professionnelle ou par regroupement géographique)...

En entreprise

  • il accompagne la direction dans la mise en œuvre d’une démarche de développement durable,
  • il initie, puis anime le système de management environnemental (certification ISO 14001) ou intégré,
  • il informe et sensibilise les salariés et les parties prenantes à la prise en compte de l'environnement...

En bureau d'études ou de conseil

  • il intervient comme consultant environnement / développement durable auprès de clients publics ou privés dans le cadre d’études règlementaires, de mise en oeuvre et d’accompagnement de systèmes de management, de diagnostics, de bilans carbone®..., d’actions de sensibilisation ou de formation…

En association

  • il met en place des actions de conseil, d'information à destination des adhérents (élus, collectivités, entreprises…) ;
  • il mène des projets pilotes afin d’expérimenter et de promouvoir des solutions innovantes (modes de déplacement alternatifs, énergies renouvelables...) ;
  • il conçoit des outils, des campagnes de sensibilisation, des actions de formation de publics variés...