Audrey JUMEAUX – P25

6 juin 2016  

Chargée de mission-animatrice énergie renouvelable au sein de l’association EnergETHIC (Région Nord-Pas-de-Calais)
Promotion 25 (2012-2013)

Mon parcours avant la formation

Après un bac ES, j’ai étudié le droit à l’université de Lille 2 où j’ai obtenu un Master 2 en droit civil et sciences criminelles (2009). Après autant d’études, j’avais bien mérité un peu de repos ! J’ai donc décidé de prendre une année sabbatique pour voyager : Etats-Unis, Canada, Thaïlande, Angleterre… Cette expérience, riche en rencontres et en découvertes, m’a permis d’ouvrir les yeux et de prendre conscience qu’il était temps d’agir pour protéger notre planète. A mon retour, j’ai commencé ma réorientation en travaillant comme vendeuse dans une Biocoop, puis comme responsable d’une boulangerie biologique.

Mes motivations pour suivre la formation d’éco-conseiller

J’avais conscience que je n’avais clairement pas le niveau et les compétences pour postuler à certaines fonctions. Ainsi, pour poursuivre ma réorientation et faire du développement durable mon métier, j’avais besoin de me former, d’acquérir des connaissances théoriques, mais aussi pratiques. Après 5 années d’études théoriques, il était hors de question de m’engager dans une formation longue et détachée du monde professionnel.

Mon avis sur la formation d’éco-conseiller

Une excellente formation que je recommande ! Professionnalisante et pratique ! Des enseignements divers et variés, réalisés par des professionnels et non par des professeurs. Une équipe pédagogique compétente qui nous accompagne personnellement.

Mon parcours professionnel à l’issue de la formation et mon poste actuel

Je travaille pour l’association EnergETHIC comme chargée de mission-animatrice énergie renouvelable. C’est un CDD de 11 mois. La poursuite de l’aventure dépend des financements…

Mes principales missions dans ce poste

J’ai deux types de mission :

La 1ère (la plus importante) : j’accompagne la création de la 1ère centrale photovoltaïque citoyenne du Pas de Calais. Concrètement, il s’agit d’installer des panneaux photovoltaïques sur 3 toitures pour produire et revendre l’électricité. C’est un projet citoyen, c’est-à dire financé et géré par les citoyens et acteurs locaux (entreprises, associations, collectivités…). Outre le montage technique, économique et juridique du projet, j’anime le comité de pilotage chargé de créer la société d’exploitation, j’anime des réunions d’informations, des stands sur des forums/foires…

La seconde : je réalise des études de faisabilité de chaufferie bois-énergie pour des collectivités, agriculteurs, petites entreprises. Il s’agit de voir si la mise en place d’une chaudière bois et d’un réseau de chaleur est possible et plus intéressante financièrement que la situation actuelle (énergie fossile).

Ce que j’apprécie dans mon métier

La diversité des tâches, l’animation, le milieu associatif, l’aspect concret, l’expérimentation. L’association est toute jeune et accompagne son 1er projet, ainsi pas de méthode toute faite, on expérimente au quotidien !

Pour moi,  être éco-conseiller…

c’est un subtil mélange entre un savoir-être (être à l’écoute, ouvert, optimiste…) et un savoir-faire (conseiller, animer, réaliser des tâches diverses et variées…). Un brin utopiste, il/elle croit que « oui ! on peut faire bouger les choses ! ».

Mes conseils pour les futurs éco-conseillers

Lancez-vous, foncez  !


Mon activité en quelques photos

(cliquez sur les images pour agrandir)

L’association EnergETHIC est basée à Ambricourt, un petit village du Pas-de Calais.

Animation d’une réunion d’information sur le
projet de la 1ère centrale photovoltaïque
citoyenne du Pas de Calais

Animation du stand EnergETHIC.
A l’aide d’un vélo, il s’agit pour les participants
de produire de l’énergie pour alimenter
en électricité différents bâtiments d’un village
(école, mairie, lumières du village, ferme…)

Le stand d’EnergETHIC