Aurélie CONTE – P13

3 juin 2016  

Eco-conseillère en montagne (indépendante) installée au Châtelard (Région Rhône-Alpes)
Promotion 13 (2000-2001)

Mon parcours avant la formation

Originaire des Alpes (je suis née dans une station de ski), j’ai suivi à Grenoble des études de biologie qui ont débouché sur Maîtrise de biologie des populations et des écosystèmes. En parallèle je pratiquais du sport de haut niveau en montagne (option sport au Lycée, filière ski de fond au sein de Comité de Savoie et équipe de France junior).

Mes motivations pour suivre la formation d’éco-conseiller

Cela a été pour moi une évidence… un article découpé dans le journal du Dauphiné en 1996… une volonté de rendre concrète les notions d’exemplarité, de prise de conscience et de dialogue territorial sur le développement durable en montagne.

Mon avis sur la formation d’éco-conseiller

La formation a été pour moi déterminante pour comprendre les rouages du métier, l’intérêt essentiel des médias et de la communication, le maillage territorial et les outils techniques et réglementaires pour être éco-conseiller. La rencontre des autres membres de la promo a contribué à enrichir et dynamiser nos expériences.

Mon parcours professionnel à l’issue de la formation

J’ai prolongé de quelques mois ma mission professionnelle à la Réserve Géologique de Haute Provence (Digne les Bains), pendant laquelle j’ai impulsé la définition d’une identité partagée pour des artisans « les façonneurs de mémoire » sur un territoire de 59 communes.
Ensuite, j’ai trouvé, après un an et demi de prospections, « le » poste de chargée de mission développement durable à la Ville de Meythet, bassin annécien (Haute-Savoie). J’ai occupé ce poste durant 6 ans, période consacrée à mettre en place un plan d’actions dans différents domaines de l’environnement (exemplarité des services, plan communal de sauvegarde, valorisation des zones naturelles, sensibilisation des scolaires et habitants, respect du cadre de vie (pollutions, nuisances)).

Mon poste actuel

Depuis l’automne 2009, je suis installée à mon compte en tant qu’éco-conseillère en montagne, où je travaille pour des collectivités, écoles et structures privées pour les changements de pratiques des équipes sur les éco-gestes, la prévention des déchets, le compostage et la découverte de la nature…

Mes principales missions dans ce poste

Je suis encore en phase de développement de mes activités
Le cœur du métier c’est faciliter la réussite de projets environnementaux pour les collectivités (exemplarité des services et valorisation des zones naturelles notamment).
Je fais également des interventions pour des écoles et des lycées (sorties nature, enjeux environnementaux majeurs liés notre quotidien,…).
Je travaille seule mais cherche en ce moment des partenariats (avec les collectivités type Conseil Général et autres bureaux d’études).

Ce que j’apprécie dans mon métier

Ce qui me plait beaucoup dans ce métier, c’est la diversité des missions, le lien avec le terrain, le côté concret des choses (animation de groupes projets, adaptation au changement, …) et la cause qui est fédératrice et vraie.

Pour moi être éco-conseiller c’est…

… être clairvoyant, lucide, franc, réfléchi, capable de remettre en question les infomations reçues et ouvert d’esprit.

Mes conseils pour les futurs éco-conseillers

Conseiller en environnement c’est inciter une intelligence collective pour l’écologie. C’est un projet fédérateur et positif par nature et tout le monde peut en être acteur.


En savoir plus sur mes activités

Organisation d'une formation des services espaces verts des communes des rives du lac d'Annecy aux techniques de désherbage thermiqueAnimation scolaire en école élémentaire sur la vulnérabilité des ressources naturellesGestion d'une dépollution d'un ruisseau suite à un déversement accidentel de carburant industriel dans les eaux pluviales