Nathalie LESAGE – P23

6 juin 2016  

Responsable de projets développement durable au sein du groupe industriel Socomec (Région Alsace)
Promotion 23 (2010-2011)

Mon parcours avant la formation

De formation universitaire en biologie et gestion des espaces naturels, j’ai quitté ma région natale, le Nord Pas-de-Calais, pour travailler au sein de la fédération agréée Alsace Nature (association de protection de la nature et de l’environnement).
C’était un poste de chargée de projets – coordinatrice pour les actions et projets du comité directeur d’Alsace Nature 67. J’y ai mené des projets de protection de l’environnement en lien avec différentes parties prenantes (associations, particuliers, services de l’Etat et collectivités territoriales).

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

J’ai souhaité suivre la formation d’éco-conseiller pour 3 raisons bien précises.

  • La première était de mettre un pied dans le monde de l’entreprise.
  • La seconde, celle d’élargir mon champ de compétences à celui du développement durable, pour une approche plus transversale.
  • La troisième, celle de suivre des cours de communication.

Mon avis sur la formation

Très positif ! La formation permet de mener des projets transversaux et d’ouvrir son esprit à 360°. C’est déroutant et en même temps très enrichissant.
De plus, j’ai passé une année inoubliable : diversité des collègues de promotion et belle camaraderie, richesse des intervenants professionnels et des sujets évoqués.
Une très belle année !

Mon parcours professionnel à l’issue de la formation et mon poste actuel

Suite à ma mission professionnelle, j’ai été embauchée en tant que responsable de projets développement durable au sein du groupe industriel Socomec. Cette entreprise familiale conçoit et fabrique des produits et des équipements électroniques et électrotechniques.
Je travaille au sein du service communication, situé au siège de l’entreprise à Benfeld (Alsace).

Mes principales missions dans ce poste

je suis en charge de plusieurs actions :

  • proposer un plan d’action annuel de responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) et veiller à sa mise en œuvre avec les contributeurs des différents services et autres parties prenantes,
  • monter et conduire des projets de RSE, plutôt tournés vers l’environnement, comme l’optimisation de la gestion du papier dans les bureaux, les déplacements des collaborateurs ou le bilan des émissions de gaz à effet de serre,
  • communiquer sur les actions RSE de Socomec, en interne et en externe,
  • effectuer une veille réglementaire et entretenir des contacts avec l’extérieur (benchmark).

Ce que j’apprécie dans mon métier

Ce qui me plaît le plus, c’est d’exercer un métier qui a du sens et de travailler avec de multiples collaborateurs, pour certains également passionnés par ces sujets RSE…

Pour moi être éco-conseiller c’est…

Etre éco-conseiller, en particulier en entreprise, c’est :

  • comprendre les enjeux de l’entreprise et son fonctionnement,
  • être à l’écoute et savoir s’adapter aux interlocuteurs et au contexte en évolution,
  • être réaliste et en même temps garder ses rêves dans un coin de sa tête : s’ils ne sont pas réalisables à court ou moyen terme, ils le seront plus tard,
  • maîtriser les différentes techniques de communication.

Mes conseils pour les futurs éco-conseillers

Allez vers les autres. C’est la clé. Concrètement, j’ai obtenu plusieurs propositions de stages en entreprise, uniquement en décrochant mon téléphone.
Per-sé-vé-ran-ce ! Pendant toute l’année et durant la suite de votre parcours professionnel, le jeu en vaut la chandelle.


En savoir plus sur mes activités

Le site Internet de Socomec

Vue aérienne de l’Usine 2 en Alsace
© Socomec

Socomec est adhérent du Global Compact (Pacte Mondial des Nations Unies) depuis 2003. Cela signifie que l’entreprise est engagée dans une démarche volontaire d’amélioration continue dans les domaines de l’environnement, du social et du sociétal.