Sybille MEJIA – P18

6 juin 2016  

Chargée de mission environnement énergie au sein de Coop de France Rhône-Alpes Auvergne (Région Rhône Alpes Auvergne)
Promotion 18 (2005-2006)

Mon parcours avant la formation

Après avoir obtenu un DEUG en Physique Chimie, j’ai suivi une formation à l’Ecole des Métiers de l’environnement, formation qui s’est ahevée par l’obtention d’un diplôme d’Ingénieur en Environnement Industriel.

Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

J’ai souhaité suivre le mastère spécialisé « éco-conseiller » pour compléter mon parcours, technique et plutôt scolaire, par une formation plus professionnelle et axée sur le développement durable.

Mon avis sur la formation d’éco-conseiller

J`ai trouvé dans cette formation ce que j´étais venu chercher : la théorie et la pratique de la mise en place de projets de développement durable.
Ayant un diplôme d`ingénieur environnement industriel, cela m’a permit d’acquérir des outils, notamment en matière de sensibilisation, et de connaitre les principaux acteurs de l’environnement.
Les mises en situations professionnelles m´ont également beaucoup apporté.

Mon parcours professionnel à l’issue de la formation et mon poste actuel

A l’issue de la formation, j’ai travaillé pendant 3 ans en tant qu’ingénieur environnement à l’Union Nationale de l`Imprimerie et la Communication.
J’ai ensuite successivement été chargée de mission « bilan carbone » dans l’industrie papetière puis conseillère environnement à la CCI de Lyon.

J’occupe maintenant un poste de chargée de mission « environnement énergie » au sein de Coop de France Rhône-Alpes Auvergne qui est la fédération interrégionale des coopératives agricoles de la région.

Mes principales missions dans ce poste

J’assure l’accompagnement des coopératives agricoles dans deux grands domaines : l’efficacité énergétique et la méthanisation.

Dans le cadre de l’accompagnement  sur l’efficacité énergétique, j’assure le  pilotage de l’action collective « CAP Energie IAA ». Cette action concerne 12 structures (coopératives et industries agroalimentaires) et vise à mettre en place un plan d’action de réduction des consommations énergétiques (utilités, process).

Mon rôle consiste à mener différentes actions

  • la création et l’animation globale de l’action en lien avec l`ADEME, la Région et la DRAAF,
  • le recrutement des entreprises,
  • la sélection des Bureaux d`études experts en efficacité énergétique,
  • le  suivi technique de l`avancement de l’action,
  • l’organisation des séminaires d`ouverture, de clôture et du séminaire sur les énergies renouvelables.

Dans le cadre de l’assistance en matière de méthanisation (opération en lien avec le réseau agricole et RAEE, l’Agence régionale de l’énergie et de l’environnement en Rhône-Alpes), je mène les actions suivantes :

  • la sensibilisation des coopératives par l’organisation de réunions d`information en lien avec l`ADEME, la Région,
  • l’apport de conseils techniques (1er niveau) : données sur les intrants, apports en matière de réglementation, sur les nouvelles technologies et sur des retours d`expériences,
  • la veille et mise en lien des coopératives agricoles avec les territoires TEPOS (territoires à énergie positive) qui travaillent au développement de la méthanisation.

Ce que j’apprécie dans mon métier c’est…

… l´aspect humain : la sensibilisation des entreprises est un véritable défi, surtout en cette période, et le réseau « environnement » est composé de personnes passionnées, comme moi, ce qui est très stimulant et très enrichissant.

Pour moi être éco-conseiller c’est…

Quelle que soit le secteur dans lequel on exerce, pour moi, être éco conseiller c`est mettre en place la concertation des acteurs impliqués le plus en amont possible afin de sécuriser le changement des pratiques.

Mes conseils pour les futurs éco-conseillers

Commencer à se « spécialiser » dès le chantier d`application pour le valoriser sur son CV lors de sa recherche d`emploi.


 En savoir plus sur la coop de France Rhône-Alpes Auvergne

Me contacter